Sports canin d’attelage

Les activités canines d’attelage ou de traction demandent un effort régulier, intense, une capacité à l’initiative et une bonne obéissance à la voix de la part du chien.

La capacité du chien à tracter dépendra de son envie, de la qualité du terrain (plat, dénivelé, neige, terre, sable…), de la température (éviter de faire tracter son chien lorsqu’il fait trop chaud), de sa forme ainsi que de son entraînement.

Une morphologie adaptée ainsi qu’un tempérament dynamique et volontaire est nécessaire.

Plusieurs activités existent :

  • Chiens de traîneau : minimum 2 à 3 chiens sont attelés au traîneau.
  • Ski-joering : équipé de skis, le chien est attaché via un harnais et une ligne de trait à une ceinture ou un baudrier qu’on porte autour de la taille.
  • Cani-cross (course) ou cani-rando (marche) : le chien est attaché via un harnais et une ligne de trait à une ceinture ou un baudrier qu’on porte autour de la taille.
  • Cani-VTT, kart, cani-trottinette : sur un vélo ou une trottinette il est possible d’atteler 1 à 3 chiens et sur un kart 2 à 5 chiens (plus selon la taille).

Quelques précautions avant de commencer :

  • Il est nécessaire d’attendre la fin de la croissance de son chien et de faire des tests de santé pour ne pas prendre de risque (dysplasie…).
  • Etre à l’écoute de son chien au niveau de son état de fatigue c’est-à-dire canaliser ses efforts car il peut donner plus que nécessaire, il est donc important de lui apprendre à diminuer ses allures à la demande (toujours avoir de l’eau avec vous), l’aider lors des côtes, faire des pauses et maîtriser son matériel et son chien afin d’éviter tout accident.
  • Rester calme et patient pour lui apprendre à avancer devant et à vous écouter en instaurant une relation de confiance.
  • Prendre du matériel professionnel chez des spécialistes. Il ne faut pas lésiner sur le confort et la qualité, que ce soit pour le maître ou le chien : harnais adapté à la morphologie du chien pour ne pas créer de déséquilibre ou de blessure, ceinture ou baudrier qui vous maintiennent suffisamment bien ainsi que des laisses qui amortissent les chocs…
  • Attention à la vitesse et à la longueur de la ligne de trait pour ne pas lui passer sur une patte.
  • Attention également à la nature du terrain car en cas de pratique régulière et longue, ces activités peuvent être éprouvantes pour le corps du chien et si le sol est abrasif ou très dur, les coussinets et les articulations peuvent vite en pâtir.
  • Pensez à une alimentation plus riche pour votre chien lors d’activités de traction, car cela demande beaucoup au niveau physique (et psychologique).

L’obéissance

L’obérythmée

L’agility

La recherche utilitaire

Le frisbee

mattis fringilla consequat. efficitur. leo ante. at ultricies id, libero