Test ADN chien

Qu’est-ce que le test ADN d’un chien ?

L’ADN signifie acide désoxyribonucléique, il s’agit d’une molécule qui contient l’information génétique héréditaire.

L’identification génétique des chiens et la certification des pédigrées se démocratisent dans l’univers des éleveurs de chiens. De plus en plus de clubs de races procèdent à l’identification génétique de leurs chiens.

Cela consiste à établir l’empreinte génétique infalsifiable et unique d’un chien en procédant à l’analyse ADN sans équivoque, l’empreinte génétique n’est pas falsifiable.

Tous les chiens présentent des empreintes génétiques différentes (même s’ils sont apparentés).

L’empreinte génétique sera officielle et valable toute la vie du chien. 

Le test génétique donne une empreinte ADN composée de 22 marqueurs génétiques sous forme de lettres définis par la Norme ISAG 2006 (International Society for Animal Genetics).

A quoi sert l’identification génétique d’un chien ?

L’identification génétique permet d’authentifier les pédigrées et de certifier l’origine des chiens (gage de sérieux et de confiance), elle peut aussi permettre de garantir la paternité des chiots mais également de dépister les maladies des chiens telles que la Myélopathie Dégénérative ou le gène MDR1.

Comment réaliser le test génétique d’un chien ?

Il est possible de demander une identification génétique dès 2 mois, lorsque le chien est vacciné ou tatoué. Il est effectué par prélèvement sanguin ou buccal par un vétérinaire qui le transmettra au laboratoire compétent pour obtenir la carte d’identification génétique.

Celle-ci mentionnera : l’identification du chien (nom, race de chien, numéro d’identification, numéro de pédigrée, sexe, date de naissance), l’identification du propriétaire, l’identification du vétérinaire préleveur, la date du prélèvement et l’empreinte ADN du chien sous codification lettrée. Le laboratoire conserve ensuite l’ADN du chien pour effectuer d’autres tests génétiques si besoin.

Source : antagene.com et UCFAS.

Dysplasie

Myélopathie dégénérative

Gène MDR1

vulputate, pulvinar commodo risus. dolor. felis mattis id nec ut